Le boucher d’une autre époque

0 Publié par - 08/07/2017 - Divers, Gastronomie, Insolite, Montréal

300 raisons d’aimer Montréal – Raison #234

Boucher de profession, Marc Bourg a ouvert en 2010 Le Marchand du Bourg, une boucherie pas comme les autres où la seule viande proposée est…le boeuf. La déco est pour le moins originale, à l’image des boucheries d’antan. Mais ce qui frappe d’emblée est l’absence de présentoir réfrigéré: en effet, la viande n’est jamais découpée d’avance ni préemballée. M. Bourg découpe chaque côte, contre-filet, filet mignon et bavette à la demande du client et selon l’épaisseur qui lui convient. La boucherie ne s’approvisionne que chez les meilleurs éleveurs de boeufs du Canada. La spécialité de la maison: la côte de boeuf vieillie à sec pendant 60 jours, un processus de vieillissement strictement contrôlé, qui rend la viande remarquablement tendre et lui confère un goût de noisette. Le boucher pousse même l’audace jusqu’à proposer du 120, 180, 365 jours, et même deux ans de vieillissement. Le boeuf vieilli de la sorte n’est disponible qu’en commande spéciale et est un produit très, très haut de gamme – prix à l’avenant. Le boeuf vieilli 60 jours est plus accessible et disponible toute l’année, tout comme le steak non vieilli. Un luxe qu’on s’offre lorsqu’on souhaite savourer une petite tranche d’extraordinaire. [1661, rue Beaubien E.]

 

COMMANDEZ LE LIVRE